Collège Fernand LEGER
1, route d’Orbec 14140 LIVAROT 02-31-63-50-75

SuperNessman de passage à Fernand Léger

samedi 28 avril 2018, par Webmestre.

Les élèves de cinquième piaffaient d’impatience en ce mardi 24 Avril, et pas que parce qu’on était la veille de vacances de printemps, largement bienvenues.
Ils savaient que la rencontre allait être quelque chose. Tu parles ! Causer en vrai avec un auteur important de littérature jeunesse en la personne de Philippe Nessmann : cet homme qui a écrit une cinquantaine d’ouvrages sans compter les nombreux dossiers et autres articles pour la revue Science & vie Junior, et ce depuis la fin des années 90. c’est pas rien !

Alors bien sûr, nos jeunes avaient lu plusieurs titres de sa collection de fictions historiques. Et puis feuilleté de nombreux livres documentaires sur des sujets aussi variés que les illusions visuelles, l’archéologie, les codes secrets, l’Histoire des Arts, et leurs rapports avec les sciences, les inventions marquantes de l’humanité, les objets familiers de nos souvenirs d’enfance et même un étrange conte philosophique sur la tolérance.
Infatigable animateur, l’écrivain qui se plaît à mélanger les genres, avait tenu pour cette occasion à mettre l’accent sur une considérable collection traitant des grands découvreurs et explorateurs et autres figures féminines marquantes de l’Histoire.
Successivement, le professeur Nessmann a captivé ses auditoires, avec la même passion pour le récit de vie, inaugurant toujours son propos en racontant son propre parcours existentiel, histoire d’ expliquer comme on devient auteur, avec toutes ses facettes, lumineuses autant que sombres.

Tour à tour attentifs et curieux, voire effervescents au moment de l’interview, nos collégiens ont mieux compris ce qui fait la spécificité d’un écrivain jeunesse, avec ses avantages et ses inconvénients, ses fortunes diverses, projets joies et regrets exprimés avec une égale sincérité.
Nessmann a tenu à souligner l’importance de partenaires tels que les comités de lecture, et les éditeurs. Et si Philippe fait le métier qu’il aime et qu’il s’est choisi, on saisit très vite que la liberté d’un auteur connaît des limites, fixée par les dures lois du marché.
Pour autant, cet ingénieur de formation nous a fait partager sans s’essouffler jamais tout au long d’une intense journée d’échanges fructueux avec nos collégiens et leurs professeur(e)s de Lettres, son enthousiasme intact pour l’écriture. Il a peut-être même suscité quelques vocations parmi les auditeurs en révélant quelques astuces propres à bonifier le plaisir de la lecture par le style de l’écrit.
Quand on apprend, à la faveur d’une question posée, quel pourcentage dérisoire leur revient sur le prix de vente d’aussi belles productions, ça vous donne une petite idée de l’ardeur du feu qui nourrit ces êtres singuliers que sont les auteurs jeunesse Men. Superman ce Nessmann.

nuage de mots-clés